Chantier Collectif

Nous nous retrouvons régulièrement, pour travailler sur le terrain, pour discuter de nos projets.

Travailler sur le terrain, c’est créer des buttes, semer, planter, bouturer, diviser, entretenir, récolter, engranger, expérimenter. Faire des conserves. Sécher les fruits, en faire du jus ou des confitures. Penser le design du jardin. Construire un enclos pour les chèvres.

Creuser. Avec la terre de surface, monter des buttes. Utiliser ensuite la couche d’argile pour construire un abri pour les ruches et dans le trou ainsi creusé, installer la mare qui permettra de récolter des eaux perdues, d’irriguer le terrain, de participer à la biodiversité du site.

Discuter de nos projets, c’est parler ensemble de nos envies, partager nos questions, échanger nos savoirs et nos savoir-faire. C’est planifier nos travaux, réfléchir au devenir de ce jardin, à la façon de créer des liens avec d’autres, de rester en cohérence.

Selon les saisons, l’agenda est plus ou moins dense. Et parfois nous travaillons au Pachy, parfois chez l’un ou l’autre.

Nous sommes différents. Complémentaires. Nous trouvons tout naturellement les tâches qui nous conviennent le mieux, entre travaux exigeants physiquement, travaux de patience et gestion de l’intendance.

Nous partageons les repas, les rires, les couchers de soleil et le brasero du soir. Nos enfants nous accompagnent et entrent en douceur dans ce monde de transition.

%d blogueurs aiment cette page :